Comité Paritaire automobile de la région Saguenay-Lac-Saint-Jean
T: 1 800 463-9807
T: 418 548-7166
F: 418 548-2258

Parcours professionnel

INSCRIPTION DU CANDIDAT AU CPA SAGUENAY

Dès son entrée dans l’industrie, le candidat doit s’enregistrer au CPA Saguenay comme apprenti (selon l'article 9.04 du Décret). Le CPA Saguenay établit alors la compilation des différentes étapes de son apprentissage et évalue son expérience. Cette étape est indispensable puisque l’employeur ne peut embaucher un candidat qui ne s’est pas conformé à cette disposition.

CARTE DE COMPÉTENCE

L’élève qui obtient un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en mécanique automobile ou en mécanique de véhicules lourds routiers reçoit un crédit d’apprentissage de 1700 heures à son dossier de qualification lorsqu’il se présente au CPA Saguenay pour enregistrer sa demande. Ce crédit est de 1500 heures pour le candidat qui obtient un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en carrosserie et de 990 heures pour celui qui obtient un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en vente de pièces mécaniques et d’accessoires.

Ces heures sont prises en considération pour le calcul des heures nécessaires pour l’obtention d’une carte de compétence ou pour l’admission du candidat à l’examen de qualification professionnelle.

Crédits d’heures

Le candidat ayant acquis de l’expérience dans un établissement non assujetti ou à l’extérieur de la juridiction du CPA Saguenay devra fournir la preuve de cette expérience en présentant une déclaration de son employeur. Pour obtenir de plus amples renseignements à ce sujet, communiquez directement avec le CPA.

Après que le Service de la qualification ait évalué sa demande, le candidat pourra se voir accorder un crédit d’heures.

S’il fournit la preuve qu’il a moins de 2000 heures d’expérience dans son métier, le CPA Saguenay lui émettra une carte de compétence d’apprenti 1re année.

S’il a entre 2000 heures et 4000 heures d’expérience, le CPA Saguenay lui émettra une carte de compétence d’apprenti 2e année.

S’il a entre 4000 heures et 6000 heures d’expérience, le CPA Saguenay lui émettra une carte de compétence d’apprenti 3e année.

Finalement, s’il a entre 6000 et 8000 heures d’expérience, le CPA Saguenay lui émettra une carte d’apprenti 4e année.

Le candidat ne détenant aucune carte de compétence et qui fournit la preuve qu’il a plus de 8000 heures d’expérience dans son métier aura le droit de se présenter à l’examen de qualification professionnelle.

Pour les métiers de débosseleur-peintre et mécanicien véhicules lourds, le candidat ayant le nombre d’heures requis, pourra passer l’examen pratique lui permettant l’obtention d’une carte de compagnon de classe C, B ou A selon les résultats qu’il aura obtenus.

Pour le métier de mécanicien de véhicules automobiles, le nouveau programme de qualification permet d’abord, lorsque le nombre d’heures est atteint, de faire l’examen de fin d’apprentissage menant à une carte de compagnon C. L’examen de fin d’apprentissage comprend deux volets: théorique et pratique. Lorsque le candidat réussit l’examen de fin d’apprentissage, il peut avoir accès à l’examen avancé pour l’obtention d’une carte B ou A, 12 mois après avoir fait l’examen de fin d’apprentissage.

Obtention d’une première carte de compétence comme apprenti

Qu’il détienne un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en mécanique automobile, en mécanique de véhicules lourds routiers, en carrosserie ou commis aux pièces, ou qu’il pratique l’un de ces métiers sans avoir aucune formation professionnelle dans ces domaines, la démarche pour l’obtention d’une carte de compétence est une étape importante dans le cheminement professionnel du candidat. En effet, la carte de compétence permet de mesurer les compétences et les connaissances nécessaires à l’accomplissement d’un travail de qualité. En plus d’officialiser la compétence du candidat, la carte de compétence lui permet d’être rémunéré selon ses années d’expérience.

Le CPA Saguenay émet plusieurs cartes de compétence pour différents métiers de l’automobile : mécanicien de véhicules automobiles, mécanicien de véhicules lourds routiers, débosseleur-peintre, préposé au service, commis aux pièces, laveur, pompiste, démonteur et commissionnaire.

Le candidat désirant obtenir de plus amples renseignements à ce sujet peut consulter le document liste des métiers assujettis.

PÉRIODE D’APPRENTISSAGE

La période d’apprentissage est indispensable dans le processus de cheminement professionnel du candidat. Comme dans tout autre métier, l’élève qui vient d’obtenir son diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en mécanique automobile, en mécanique de véhicules lourds routiers, en carrosserie ou commis aux pièces, se doit de peaufiner ses apprentissages dans un milieu de travail en étant en contact avec des gens qualifiés, c’est-à-dire des compagnons. Dans le même ordre d’idées, l’apprenti n’ayant aucune formation professionnelle dans l’un de ces domaines a aussi besoin de travailler en collaboration avec un compagnon expérimenté afin de pouvoir apprendre les rudiments du métier. Selon l’article 1.01 4 du Décret, un compagnon est un salarié dont les fonctions sont essentiellement reliées à l’entretien, aux essais, aux vérifications, aux réparations, aux modifications ou à d’autres travaux du même genre, qui sont nécessaires ou utiles au bon fonctionnement d’un véhicule et qui a été qualifié par le comité paritaire.

Pendant la période d’apprentissage, l’apprenti sera encadré par un compagnon qualifié qui lui transmettra ses connaissances et son savoir-faire et l’aidera à acquérir les habiletés propres au métier. Il lui montrera comment développer de bonnes habitudes de travail et le redirigera sur la bonne voie le cas échéant.

Bien qu’au préalable la période d’apprentissage de l’apprenti puisse refléter une baisse de productivité de la part des salariés et puisse sembler coûteuse en temps et en argent (temps que le compagnon doit consacrer pour assurer l’intégration de l’apprenti, pour le conseiller et pour le guider dans son travail, frais relatifs aux cours d’appoint que l’apprenti devra suivre au besoin, etc.), elle offre à plus long terme des avantages. En effet, en plus de développer ses compétences et de vérifier où il en est dans son cheminement professionnel, la période d’apprentissage permet à l’apprenti d’identifier ses forces et de trouver des solutions pour remédier à ses points les plus faibles. De plus, en désignant un ou plusieurs de ses compagnons responsables du cheminement de l’apprenti, l’employeur démontre la confiance qu’il a en eux. En effet, pour pouvoir accompagner un apprenti dans un tel cheminement, le compagnon se doit d’être expérimenté, compétent et avoir de la facilité à transmettre ses connaissances. Par conséquent, il est valorisant de se faire confier une telle tâche. Finalement, à plus long terme, l’employeur aura la chance de travailler avec une équipe encore plus productive et encore plus compétente qui offrira des services de qualité et tout cela dans le but de satisfaire et de fidéliser sa clientèle.

Obtention d’une carte de compétence de 2e année, 3e année ou 4e année comme apprenti

Qu’il détienne un diplôme d’études professionnelles (D.E.P.) en mécanique automobile, en mécanique de véhicules lourds routiers, en carrosserie ou en vente de pièces mécanique et d’accessoires ou qu’il pratique l’un de ces métiers sans avoir aucune formation professionnelle dans ces domaines, le candidat doit, s’il veut obtenir une nouvelle carte de compétence comme apprenti, avoir accumulé 2000 heures de travail pour enregistrer sa demande pour recevoir la carte de compétence 2e année, 4000 heures pour recevoir la carte de compétence 3e année, 6000 heures pour recevoir la carte de compétence 4e année et 8000 heures pour être éligible à l’examen de qualification pour l'obtention de la carte de compétence de classe « C ».

Tous droits réservés © Comité Paritaire automobile de la région Saguenay-Lac-Saint-Jean